vendredi 15 février 2013

FRERE MAURICE HEX N'EST PLUS


Parmi nos missionnaires assomptionnistes un nom d’un frère se distingue même plus que beaucoup de prêtres qui ont fait la pastorale aux milieux des autochtones : c’est le nom du Fr. Maurice Hex. Dieu lui a fait une vocation particulière au milieu de ses confrères car il n’a pas été moins missionnaire que les autres au Congo et plus spécialement au diocèse de Butembo-Beni. De tout son cœur il s’est dévoué pour l’extension du Règne de Dieu comme tout bon assomptionniste en canalisant la générosité des bienfaiteurs vers les fondations des missions du diocèse. On ne peut parler des procures de Butembo et de Bruxelles sans Maurice Hex, jusqu’à ce que son nom est immortalisé par la dénomination de la salle Maurice (salle SIPA) côte à côte avec la procure et la briqueterie Maurice de Furu.
         Dommage ! Ce vaillant missionnaire vient de nous quitter hier 13 février 2013 dans l’après-midi en Belgique à l’âge de 85 ans. Il est donc parmi les plus vigoureux selon le psaume. Il est né en Belgique le 17 juillet 1928. Très jeune il entre à l’Assomption et fait sa première profession le 30 septembre 1947. Il est venu au Congo en 1952, étant du nombre des frères qui ont appuyé matériellement les prêtres assomptionnistes en pleine évangélisation, en plein essor des nouvelles missions du vicariat de Beni. De retour en Belgique (1992) il a continué à servir le diocèse avec plus de zèle à la procure de Bruxelles. Son cœur était toujours en Afrique car il revenait souvent à l’ordination épiscopale de Mgr Sikuli et à la célébration du centenaire d’évangélisation du diocèse. Jusqu’à sa mort il a porté l’Eglise d’Afrique dans son cœur. Malgré son niveau intellectuel qui ne dépasse pas l'école primaire il a pourtant été constructeur autodidacte plus efficace de plusieurs ingénieur diplômés. En 2004 il a même publié un document retraçant la biographie de ces collègues missionnaires avec qui il a vécu au Congo: "En souvenir des Missionnaires Assomptionnistes qui ont aidé à créer le Diocèse entre 1929-2004".
         Son médecin lui avait déjà interdit de fumer pour ne pas précipiter la détérioration de sa santé. Cependant il avouait son incapacité de cesser complètement malgré quelques efforts pas significatifs. A Butembo on n'oubliera jamais le Frère Maurice Hex pour tout ce qu'il a entrepris comme construction. Qu'il repose dans la paix

3 commentaires:

  1. Dear sisters and brothers, let us thank the Almighty God for various works He has perfomed through his servant, brother Maurice Hex. May his soul rest in Peace!

    Bro. Jérôme Masumbuko, a.a

    RépondreSupprimer