mercredi 23 octobre 2013

GRANDE MOBILISATION A MBAU POUR NOS CONFRERES JEAN-PIERRE, ANSELME ET EDMOND



Au premier anniversaire d’enlèvement de leurs pasteurs PP. MUMBERE NDULANI Jean-Pierre, KAKULE WASUKUNDI Anselme et BAMTUPE KISUGHU Edmond la mobilisation des chrétiens de Mbau était à son comble. Depuis le début de la semaine l’Evêque a permis cette mobilisation tout en prescrivant de se limiter à la prière car nous sommes encore dans une situation délicate dans laquelle on peut compromettre la suite des démarches de libération des tous les autres otages qui sont avec eux dans la brousse.
De toutes les paroisses environnantes des délégations sont arrivées à Mbau à 9 heures. Le P. Thierry, premier assistant provincial et l’Abbé Aurélien Rukwata se sont concerté pour commencer la messe trente minutes après, le temps d’attendre certains retardataires qui sont venus de loin comme Butembo. Deux bus, de Lwanga et de Bulengera, ont été mobilisés par l’Asuma-Usuma pour amener les religieux et religieuses qui n’ont pas voulu manquer cette occasion pour exprimer leur voix.
La messe a connu la participation de plus de 50 prêtres, autant de religieux-religieuses et une grande foule de fidèles de Mbau et des autres paroisses qui ont inondé la cours de la paroisse. Elle a été célébrée en l’honneur de la Vierge Marie secours des chrétiens par le P. Thierry. Dans son homélie il a appelé les chrétiens à la prière et l’amour mutuel. L’arme du chrétien est la prière et son idéal de vie est le pardon et l’amour même des ennemis. Certes l’acte d’enlèvement n’est pas digne à nos pasteurs, mais de notre part nous devons vivre dans l’amour mutuel pour que ces genres d’actions ne surviennent plus entre nous. Il serait regrettable qu’un chrétien souhaite le kidnapping à son prochain, ou alors qu’il abandonne son frère pris en otage.
Le message de ce jour a instruit l’assemblée sur l’espérance que nous devons maintenir et la conduite à adopter dans les circonstances qui sont les nôtres en ces jours où toute notre région est sous le choc de la peur entretenue par des inciviques et voulue par des plans d’occupation complotés depuis des décennies. Restons toujours vigilants, ne perdons pas notre espérance en la protection divine de nos frères même là où ils sont. Une année après personne ne connaît où ils sont, comment, pourquoi, par qui ils sont kidnappés, mais nous espérons toujours qu’ils sont vivants et qu’ils nous reviendrons un jour. C’est ainsi que nous avons même le courage de prier pour la conversion de leur bourreaux.
Nous remercions tous ceux qui se sont mobilisés pour cette journée. Nous n’oublions pas les autorités politiques, les forces de sécurité qui ont efficacement quadrillé la paroisse de Mbau, prévenant toute éventualité des hommes mal intentionnés. Certainement toutes ces personnes qui ont contribué à toutes les activités de ce jour continueront à soutenir notre espérance et tous nos efforts menés pour retrouver nos frères Jean-Pierre, Anselme, Edmond et tous leurs compagnons.

2 commentaires: