vendredi 14 février 2014

UNE NOUVELLE CATHEDRALE A GOMA!!!


Pose de la première pierre de la nouvelle cathédrale de Goma
1.      Un bref rappel de l’histoire du diocèse de Goma
Le 19 janvier 2014, nous avons été témoins de la pose de la première pierre de la nouvelle cathédrale de Goma dans le quartier Keshero, à la périphérie ouest de Goma. La pose de la première pierre a été faite par Madame la Présidente Marie-Olive Lembe Kabila, « Mère de tous les peuples du Congo » comme elle a été appelée et reconnue plusieurs fois lors des interventions publiques pendant l’Eucharistie.
Le Vicariat Apostolique de Goma fut créé le 30 juin 1959 par division du Vicariat Apostolique de Bukavu. Il fut érigé en diocèse le 10 novembre 1959, dont l’Administrateur Apostolique fut Mgr Louis Van Steene (1959-1960), M.Afr., suivi par Mgr Joseph Busimba Mikararanga (1960-1974), Mgr Faustin Ngabu (1974-2009), Mgr Théophile Kaboy, évêque coadjuteur d’abord (2009-2010) et ensuite depuis 2010, évêque de Goma.
Le diocèse a une superficie de 25.000 km2, une population de 2.250.000 habitants, les catholiques sont 975.000 dans 25 paroisses. Les prêtres diocésains sont 122; 9 congrégations religieuses masculines, 21 congrégations religieuses féminines (statistiques de la CENCO). La vieille cathédrale de Goma située au cœur de la ville a été détruite lors de l’éruption volcanique du Nyiragongo le 17 janvier 2002.
2.      Le commentaire des photos
Photo 1 : une foule nombreuse entre 20.000 et 30.000 fidèles est accourue pour suivre l'événement en direct et avec beaucoup de dévotion.
Photo 2 : la célébration eucharistique commencée à 10.15 s’est terminée à 14h, après quatre interventions d’envergure à la fin de la Messe. Les orateurs du jour : Mr le Maire de la ville de Goma qui a rappelé les évènements de la guerre et de l’occupation de la ville par les rebelles en novembre 2012 ; Mr le Gouverneur du Nord-Kivu qui a évoqué les lueurs du changement social et économique dans l’histoire récente de Goma ; Mgr Théophile Kaboy, évêque de Goma, qui a parlé des conséquences de la guerre et de la détresse des milliers de déplacés dans les Camps, il a remercié tout le monde pour la contribution à la construction de la nouvelle cathédrale et raconté comment Madame la Présidente en septembre 2013 avait fait un voyage-pèlerinage à Rome au Vatican et exprimé la promesse solennelle au Pape François de contribuer à la construction de la cathédrale de Goma ; Madame la Présidente M.-Olive Lembe Kabila qui parlera avec beaucoup de sagesse et un langage proche de la vie des gens et a invité tous les présents à s’impliquer dans le tournant du diocèse de Goma.
Photo 3 : le service de sécurité a été assuré peut-être par pas moins de 250 policiers, militaires, police militaire, agents secrets, commandos à l’intérieur et à l’extérieur de la grande parcelle de la célébration.
Photo 4 : l'évêque était entouré par une soixantaine de prêtres, abbés et religieux, et deux diacres. Innombrables les religieuses. Journée très chaude avec des centaines de parapluies colorés pour se protéger du soleil, donnant l’impression d’un arc en ciel qui s’était posé sur la terre.
Photo 5 : les autorités politiques. Le premier à droite : le gouverneur du Sud-Kivu, Mr Feler Wtaichirwa Mulohale ; le deuxième, le gouverneur du Nord-Kivu, Mr Julien Paluku ; la troisième, Madame la Présidente M.-Olive Lembe Kabila.
Photo 6 : S.E. Mgr Théophile Kaboy, évêque de Goma, à la fois dans la haute dignité des ornements liturgiques de la fête et dans la simplicité de l’attitude, dans la clarté de la Parole annoncée et la présence attentionnée aux gens, surtout aux déplacés.
Photo 7 : les enfants offrent deux coqs à l’évêque. Le coq : symbole peut-être de la lutte sans merci contre les puissances du Mal ? De la naissance d’une nouvelle espérance ? De la force de la paix ? Après tant de prières et de privations pendant 20 ans de troubles sociaux et militaires, un matin nouveau s’est-il enfin ouvert sous le ciel de Goma et la province du Nord-Kivu ?
Photo 8 : Madame la Présidente M-Olive se rend au lieu où sera posée la première pierre.
Photo 9 : l’Encens et le mortier (sable et ciment), la Croix et la pelle, les acolytes du Service Sacré et les maçons. Tout concourt à bâtir une cathédrale nouvelle : la Main du ciel et les mains de la terre, le bras de Dieu et les bras des hommes.
Photo 10 : l’évêque prie, à son coté Madame la Présidente. Toute la foule est concentrée en ce moment historique de la ville et du diocèse de Goma : une cathédrale nouvelle est le signe de la résurrection d’un peuple et le cœur de la communion des fidèles avec leur évêque.
Photo 11 : Madame la Présidente modèle la pâte de mortier pour y poser la première pierre.
Photo 12 : la pierre angulaire est posée. Il ne reste plus maintenant que commencer les travaux avec des centaines de milliers de briques et de pierres laviques. La cathédrale est le signe d’un seul Corps dont le Christ est la pierre angulaire et le peuple de Dieu, les pierres vivantes. La cathédrale de Goma deviendra la mangeoire de Bethléem où Jésus naîtra au milieu d’un peuple martyrisé depuis 1994 et Marie en sera la Reine de la Paix.
Photo 13 : l’encens signifie que la cathédrale nouvelle sera le signe visible du lieu où Dieu veut résider avec son peuple.
Photo 14 : les unités militaires pour la garde de corps sont partout et armées jusqu’aux dents.
Photo 15 : les danseurs traditionnels ne manquent pas.
Photo 16 : signature de Madame la Présidente M.-Olive à la fin de la cérémonie de la pose de la première pierre.
Photo 17 : M.-Olive et sa maman Léonie. Madame M.-Olive est née dans le territoire de Masisi, à une centaine de km de Goma vers le nord-ouest. Ce territoire ne connait pas encore de sécurité.
Photo 18 : paroles de Madame la Présidente, tirées de son discours à la fin de la célébration, sans lire un texte écrit et préparé d’avance: « Je suis venue à Goma parce que je fais un acte de foi en Dieu qui peut changer et ouvrir les situations de détresse en chemins d’espérance ».
Photo 19 : « L’amour concret du prochain vaut plus que les paroles sans suite ».
Photo 20 : «  Soyez forts et persévérants dans la foi. Je ne lâcherai jamais ma foi catholique en échange de ce que proposent les sectes. Je crois en la Parole de Dieu et je vous encourage à la suivre fidèlement ». C’était le sens de l’homélie du Pape François trois jours plutôt, le matin  du jeudi 16 janvier 2014 dans la chapelle de Ste Marthe au Vatican quand il a exhorté à « demander au Seigneur de ne jamais oublier la Parole de Dieu ». Madame la Présidente a clôturé son discours en chantant toute seule un chant en swahili qui célèbre la foi : « Nitalinda kweli imani yangu ! ». « Certainement je garderai ma foi ! ». La foule l'a suivi dans le chant. Très beau ! L’Esprit descendait sur les montagnes de Goma ! Ce fut là un grand témoignage ! Merci, Madame M.-Olive !
Photo 21 : Mgr Théophile Kaboy remet à Madame la Présidente la Bible comme cadeau-souvenir à la fin de la célébration de la pose de la première pierre de la nouvelle cathédrale. Y a-t-il de meilleur cadeau que la Parole de Dieu ?
Giuseppe Locati m.afr.

4 commentaires: