mardi 3 février 2015

JUBILE D'ARGENT A KINSHASA, UNE REPONSE A LA MISSION DU PERE D'ALZON : "ALLEZ AU LARGE"



JUBILE D'ARGENT A KINSHASA, UNE REPONSE A LA MISSION DU PERE D'ALZON : "ALLEZ AU LARGE"

                La fidélité à la mission du fondateur, le Père Emmanuel D'Alzon, est un des traits caractéristiques de l'identité des Assomptionnistes. En effet, la règle de vie en fait référence en ceci: "Fidèles à notre fondateur, le Père D'Alzon, nous nous proposons avant tout de travailler, par amour du Christ, à l'avènement du Règne de Dieu en nous et autour de nous"(RV 1).
            Cette fidélité se matérialise aujourd'hui, dans la mission pastorale, en s'insérant dans la dynamique du désir du Père D'Alzon qui voulait que l'Assomption aille au large, sur les terres lointaines. Depuis, les religieux assomptionnistes font preuve de cette recommandation. C'est ainsi que, 1988-2015, environ vingt cinq ans d'existence des Augustins de l'Assomption sur la terre de Kinshasa. C'est donc un jubilé d'argent, une présence qui s'avère un vrai coup de pousse à l'Assomption pour la formation des prêtres assomptionnistes.
            En revanche, pour marquer d'un trait spécifique la célébration de la clôture de ce jubilé, une messe d'action de grâce a été célébrée à la Paroisse assomptionniste de Divin maître, à Masina. Il est dimanche 25 janvier 2015, 09 h 30', au son de la musique, des battements des mains et des cris de joie, chrétiens, religieux et laïcs assomptionnistes et toute la grande famille de l'Assomption, unanimement, accueillent la procession et l'évêque. C'est la solennité  pour les chrétiens de Divin maître, car au cours de cette messe un de leurs fils, le Frère François Tshiamala Katalay premier assomptionniste de cette paroisse sera ordonné prêtre dans l'Eglise catholique romaine.
 

Lors de son homélie, son excellence, l'évêque Édouard Kisonga, évêque auxiliaire de Kinshasa, s'est pleinement adressé au futur proche prêtre en l'invitant à vivre et à pratiquer trois grandes choses. Primo, mon fils François, dit Monseigneur Kisonga, comme prêtre, tu es obligé de célébrer toute ta vie l'Eucharistie; mon fils, ajoute-t-il, tu n'auras donc pas de prétexte pour esquiver la célébration de ce grand mystère du Christ, c'est à travers elle que tu conduiras à la sanctification le peuple dont tu reçois dès aujourd'hui la charge de gouverner.

              Secundo, ordonné prêtre pour participer au sacerdoce du Christ et de l'évêque, successeur des apôtres, mon fils François, désormais tu assumeras une triple fonction dans l'Eglise: gouverner, sanctifier et enseigner. Tertio, dans l'aspect religieux, Monseigneur l'évêque à exhorté le Père François à vivre les conseils évangéliques; tout en martelant sur le vœu de chasteté, le prélat à inviter le nouveau prêtre à avoir un amour intéressé pour Dieu et un amour désintéressé pour les hommes. Pour l'obéissance, l'évêque a précisé que c'est la synthèse même de ces conseils évangéliques.
            En outre, dans son discours sur l'état missionnaire de la région de Kinshasa, le Révérend Père PALUKU THALIWATHEKA Jean-Marie Vianney, Supérieur régional de Kinshasa, a précisé que les Augustins de l'Assomption, en venant en RDC, se sont dirigés à l'Est du pays pour des raisons apostoliques et missionnaires. Toutefois, pour la formation théologique des futurs pasteurs assomptionnistes, ces derniers ont dû opter pour l'Ouest du pays, dans la ville de Kinshasa. Ainsi, le Supérieur Provincial, le Père Protais Kabila a annoncé la clôture de l'année jubilaire qui nous lance dans une perspective nouvelle d'une Assomption qui doit aller au large.

                                                                                              Fr. Nsenge Mpia Héritier, aa.

2 commentaires: