lundi 16 septembre 2019


ECHOS DE LA MISSION DU CARDINAL PETER KODWO APPIAH TURKSON A BUTEMBO-BENI
« Autorités, sécurisez la population de Beni. Population, faites des efforts dans la lutte contre Ebola » (Cardinal TURKSON).
De jeudi 08 août au lundi 12 août 2019, le Préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral a séjourné au diocèse de Butembo-Beni au Nord-Kivu en RD Congo. Le cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON a visité les Centres de Traitement Ebola et prié avec les fidèles au cours des messes. L’envoyé spécial du Pape François clôture sa mission sur une note de satisfaction d’avoir mené la mission jusqu’au bout. Il s’inquiète toutefois des défis de maladie et d’insécurité qui demeurent.
Le diocèse de Butembo-Beni a accueilli jeudi 8 août 2019 des hôtes de marque. Il s’agit de personnalités qui constituent la délégation du Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral. Le Cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON est accompagné du professeur AUGUSTO STICH, expert allemand en maladies infectieuses et d’autres autorités ecclésiastiques. Vu que la situation de jeudi matin à Beni était incertaine, la délégation diocésaine a attendu ses hôtes à l’hôtel Beni.

En effet, des jeunes de Beni-ville ont allumé des pneus et barricadé des artères pour exprimer leur colère suite à la tuerie de 6 personnes et l’enlèvement de 5 autres à Mbau-centre la nuit de mercredi à ce jeudi 8 août 2019. Ces troubles n’ont pas découragé le cardinal PETER KODWO APPIAH TU
RKSON et sa suite pour apporter le message de réconfort du Pape François à la population du diocèse qui endure massacres insupportables et terrible épidémie. Juste à son arrivée, le cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON nous a confiés être fier de se trouver parmi un peuple qui souffre tant.

Ce proche collaborateur du Saint Père est arrivé à Beni au même moment que le professeur Jean-Jacques MUYEMBE TAMFUM, secrétaire du comité intersectoriel de lutte contre Ebola en RDC. Les deux personnalités ont écouté la sous-coordination de l’équipe de riposte à Ebola à Beni pour s’imprégner de l’état des lieux de la lutte contre cette maladie. Le cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON a promis que le Vatican va apporter son soutien technique et financier dans la lutte contre Ebola. Cette séance terminée, l’envoyé spécial du Pape François est allé rendre visite aux fidèles de la paroisse Saint Gustave de Beni-Paida. Après un échange avec les fidèles en l’église paroissiale, le cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON est allé saluer les propédeutes de Beni. Dans des bâtiments bien construits depuis peu sur financement du Saint Siège, l’envoyé du Pape François a failli fondre en larmes lorsque le curé de Paida, a brossé un mot au nom des paroisses de Beni-ville et territoire. L’abbé Matthieu KAMBIBAYA  a dressé un tableau de plus de 3 mille personnes égorgées ou tuées par balle depuis 2014. De retour de Paida, le Cardinal TURKSON est allé visiter le centre de Traitement Ebola de Beni.

Compassion et solidarité pontificales
La messe de compassion et de solidarité du Pape François à l’égard de toutes les victimes de l’insécurité et d’Ebola à Beni a été dite vendredi 09 août 2019 à l’esplanade de la paroisse Sainte Thérèse de Beni-cité sous la présidence du préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral. Son Eminence le Cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON  a été assisté de Monseigneur Willy NGUMBI NGENGELE, Evêque de Goma et Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech, Evêque de Butembo-Beni.  C’est ce dernier qui a présenté la situation du diocèse à l’envoyé spécial du Pape avant le début effectif de la messe.

L’Ordinaire du lieu a condamné l’instabilité sécuritaire qui caractérise son diocèse depuis près de deux décennies. Dans ce moment difficile qu’il traverse, Monseigneur SIKULI  a salué la communion dont l’Eglise universelle témoigne au peuple de Butembo-Beni à travers le Saint Père. « C’est insupportable de vivre le triangle de la mort qui commence par le rond-point de Beni pour embraser les routes et les bourgades de Kamango, Mbau, Oïcha, Eringeti, Mutwanga, etc. L’ennemi a même franchi le côté ouest de la route Beni-Bunia pour faire du mal à la population longtemps meurtrie », pleure Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech. Il a utilisé les mots de l’épiscopat congolais pour condamner une insécurité « presqu’entretenue ». Au regard de ce tableau sombre, le Cardinal PETER a d’abord transmis aux fidèles la compassion du Saint Père. Le Pape François qui a déjà dénoncé le silence honteux de la communauté internationale face aux massacres des civils sans défense à Beni. Le Cardinal PETER a fait espérer que le mal ne sera jamais le dernier mot de la vie. La messe de ce vendredi a connu la participation de milliers de fidèles de Beni sous la concélébration d’une trentaine de prêtres. Trois diacres ont assuré le service de l’autel. Elle a été une occasion de raviver la flamme d’espoir du peuple de Dieu qui attend la paix à Beni et partout au diocèse de Butembo-Beni.

L’étape de Butembo pour comprendre au fond la situation
Se faire un aperçu sur le plan sécuritaire de Butembo. Voilà ce qui a motivé l’échange entre le comité urbain de sécurité et la délégation du Cardinal PETER TURKSON. La rencontre a eu lieu au bureau du maire. Pendant près de deux heures, la rencontre a tourné autour de la transmission du message de compassion du Saint Père et de son soutien total pour que cessent l’insécurité et Ebola dans la région. Après son entretien avec les autorités sécuritaires de Butembo, l’envoyé du Pape espère le retour de la paix pour que le peuple de Dieu vive le calme tant souhaité.  Satisfait de la visite du Cardinal et sa suite, le maire de Butembo attend de ses hôtes la transmission de la situation de Beni-Butembo à « une certaine partie de la communauté internationale ». L’après-midi, le Cardinal PETER TURKSON a prié le même samedi 10 août pour les malades d’Ebola et la cessation des massacres de Beni. C’était à midi au sanctuaire Saint François d’Assise de Kaghuntura qui était plein de fidèles.  Aux jeunes particulièrement, l’émissaire pontifical a demandé des efforts pour préparer avec le sérieux l’avenir en se rendant à l’école.
Pour matérialiser son intention de prière pour la guérison des malades d’Ebola, le Cardinal PETER TURKSON est allé directement visiter les malades au CTE de l’ITAV à Butembo. Ce dernier hébergeait 7 malades confirmés d’Ebola au moment de la visite. L’émissaire pontifical a eu des explications claires sur le fonctionnement de cette structure sanitaire. « L’épidémie est en train d’être maîtrisée progressivement. De jeudi au samedi, nous avons eu par exemple un seul cas confirmé », a expliqué un membre du personnel soignant qui guidait la visite. Après avoir parcouru tous les appartements du CTE Butembo, le Cardinal PETER TURKSON a apprécié positivement le travail des prestataires de la santé. L’envoyé du Pape François a invité les professionnels de la santé  à continuer de sauver les vies humaines. Celui-ci a encouragé la population à toujours observer les prescriptions du personnel médical pour vaincre Ebola. Pour contribuer à vaincre Ebola, le Vatican a déjà rendu disponible 100 mille euros. Aussi le professeur STICH est l’expert que le Saint Siège dépêche pour que son expérience de l’Afrique occidentale soit mise en profit dans la logique d’éradiquer urgemment cette terrible maladie.
Le dimanche 11 août, c’est une foule immense qui a prié avec le préfet du dicastère pontifical pour le service du développement humain intégral en l’esplanade de Tsakatsaka à Butembo. Le Cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON était aussi content de célébrer avec eux la fête de l’Assomption, selon le programme de l’Eglise de la RDC. Vers la fin de la messe, l’Evêque de Butembo-Beni a salué la présence de la délégation du Saint Siège en milieu local. « La mission conduite par le Cardinal permettra aussi que l’Allemagne, qui a accepté de dépêcher le médecin professeur AUGUSTO STICH soit informée de ce qui se passe ici », a salué Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech. La messe terminée, le Cardinal et sa suite son allés visiter les services fonctionnels aux cliniques universitaires du Graben.
Mission clôturée sur fond de satisfaction
Clôture ce lundi 12 août 2019 de la mission du préfet du dicastère pour le service du développement intégral humain. De jeudi 08 à ce lundi 12 août 2019, le Cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON s’est imprégné de la situation sécuritaire et sanitaire difficile dans laquelle vit le peuple de Butembo-Beni. Peu avant de prendre son avion, cet envoyé du Pape François a exprimé sa satisfaction d’avoir mené la mission lui confiée jusqu’au bout. Le Cardinal PETER invite les autorités sécuritaires à améliorer le climat sécuritaire et la population à observer les mesures d’hygiène pour que Ebola soit éradiqué dans l’urgence. « On conclut cette mission avec un engagement de prier pour la région. Ce que l’homme ne peut jamais faire, Dieu le fait de par son pouvoir. Nous espérons mener peut-être une deuxième visite ici. Ce que nous désirons pour tous, c’est de vivre la sécurité totale. C’est à ce niveau que nous constatons un échec sérieux à propos de la sécurité des habitants. Vous me demandez ce que je vais dire au Saint Père, c’est que la maladie est là, l’Eglise peut jouer un grand rôle, nous avons un grand nombre de fidèles catholiques qui écoutent l’Evêque, et des hommes bienveillants sont déterminés à travailler aux côtés de la population pour la guérison des malades d’Ebola ; nous comptons sur cela. Même pour Ebola, l’espoir est permis parce qu’on est venu à bout de cette situation d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Ici au pays, plus de 3 épidémies d’Ebola ont déjà été éradiquées. A nous hommes de cesser tout contact avec les sources de l’Ebola», a déclaré le Cardinal PETER. 
Pour l’Evêque de Butembo-Beni, la mission du Cardinal PETER à Butembo-Beni est un nouveau souffle pour lui et pour ses fidèles à avancer dans la tâche évangélisatrice. Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech dit y avoir puisé une nouvelle énergie pour paître ses brebis. « Donc au nom du Pape, il est venu exécuter la mission que Jésus a laissée à Saint Pierre. Il a dit à Pierre : affermis tes frères. Il est venu nous affermir dans la foi avec tous ceux qui m’ont été confié comme Evêque. Nous allons renforcer le message. Donc nous ne pouvons pas nous laisser effrayer par l’immensité de la tâche et les souffrances qu’il y a. Mais nous devons continuer à donner le message du Christ pour qu’ils persévèrent en s’engageant concrètement dans la vie en face de certains défis qui peuvent relever de notre bonne volonté, d’un cœur d’humanité les uns pour les autres. La maladie à virus Ebola on peut l’éviter si on veut, mais encore l’attraper c’est encore plus facile. Le message du Pape a été reçu et transmis. J’espère que les fidèles l’ont accueilli et qu’ils seront conséquents », s’est félicité Monseigneur SIKULI. Le Cardinal PETER KODWO APPIAH TURKSON s’en va pour Rome mais laisse à Butembo deux membres de sa délégation. Il s’agit de l’un de ses secrétaires, l’abbé Emmanuel VYAKUNO et le professeur allemand AUGUSTO STICH. Ceux-ci vont appuyer, pour un moment, l’équipe médicale locale dans le cadre de lutter contre Ebola.
Jacques Patient Akilimali,
Journaliste de la Radio Moto Butembo-Beni




1 commentaire: