samedi 14 septembre 2019


CELEBRATION DU JUBILE D’OR DE LA PROVINCE D’AFRIQUE
Ce 28 août 2019, jour tant attendu, au cours duquel, la Province Assomptionniste d’Afrique a baigné dans une ambiance festive de célébrer son jubilé d’Or. Cette journée est sortie de l’ordinaire d’autant plus que différentes activités l’ont ponctuée.
Tout a commencé à 9h30 minutes par une célébration eucharistique à la paroisse Cœur Immaculé de Marie de Kitatumba. Présidée par son Excellence Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech, Evêque du diocèse de Butembo-Beni, elle a connu la participation des chrétiens venus de quatre coins dudit diocèse et les prêtres de diverses congrégations y œuvrant.

Pendant l’Eucharistie, dix-sept novices assomptionnistes ont émis leurs premiers vœux de religion. A l’occasion de cette célébration, les Pères Thomas Ndovya et Jean-Pierre Ndulani célébraient aussi le jubilé d’Argent du sacerdoce. Hélas, ce dernier est toujours porté disparu depuis le kidnapping de trois pères Assomptionnistes à Mbau le 19 octobre 2012. Les pères Kibonge Eloïs, Sindirigha Simon, Wayivutha Jean-Marie, Kipandauli Rigobert, Kavula Mawazo et le frère Makasi Robert célébraient aussi le jubilé d’Argent de leurs professions religieuses.
Dans son homélie, l’Ordinaire du lieu a d’abord donné un aperçu général sur la vie de Saint Augustin dont l’Eglise universelle célèbre la fête en ce jour. Il a rappelé que la conversion de Saint Augustin est fruit de grâce de Dieu et de la prière persévérante de sa mère Monique. A cela, il a ajouté également l’accompagnement catéchétique de l’Evêque de Milan, Ambroise. A son retour en Afrique, Augustin a construit des monastères où il a mené la vie monastique avec des amis. D’ici, il a alors été élu Evêque d’Hippone. Augustin est un érudit pasteur qui, par son enseignement et ses prédications, a aidé à la croissance de la foi et du christianisme occidental. Philosophe et théologien, il a, par sa pensée et ses écrits, mené une série de controverses, d'abord contre les manichéens, puis contre les donatistes, enfin contre le pélagianisme. Il est mort à Hippone en 430. Dans sa devise, Augustin invitait ses disciples à aimer profondément les choses de l’Esprit, disait l’Ordinaire du lieu.

En effet, cette fête, est particulière à l’Assomption, a dit l’Evêque, pas seulement par le fait que les Assomptionnistes vivent de la règle de Saint Augustin, mais aussi pour la célébration du jubilé d’Or de l’érection de la Province d’Afrique le 3 juillet 1969. Elle est une action de grâce à Dieu pour six jubilaires et dix-sept profès temporaires. En faisant allusion à la première lecture (Lev 25,1. 8-17), l’évêque a défini le jubilé, comme mémoire des bienfaits de Dieu aux enfants d’Israël : il s’agit de la libération des ceux-ci de l’esclavage d’Egypte et du don de la terre promise.
Dans cette considération, la célébration du jubilé d’Or aujourd’hui, est une occasion, pour l’Assomption, de rendre grâce à Dieu pour son assistance dans l’accomplissement de la mission au service de l’Evangile. C’est aussi un moment de confier à Dieu ses divers projets dans le cadre d’extension du Règne de Dieu.
La deuxième lecture (1Jn 4,7-16) invitait les fidèles à s’aimer les uns les autres. Tel est le commandement de Dieu, a souligné l’Evêque dans son homélie. C’est dans cette dynamique que Saint Augustin disait : « Aies l’amour et fais ce que tu veux. Si tu demeures dans l’amour, tes paroles, tes actions seront signe de témoignage de cet amour ». La troisième lecture (Mt 23,8-12) invitait les fidèles à accueillir le Christ comme le seul et unique Maître à suivre. Bien plus, de ne pas céder aux fourberies des maîtres de ce monde sous peines de se perdre.
Dans son adresse aux jeunes profès, l’Ordinaire du lieu a rappelé à ceux-ci que la profession des vœux est un début d’une nouvelle vie, laquelle vie les convie au service des autres. De montrer à ceux-ci le chemin vers Dieu. Aussi, a-t-il fait allusion aux contenus respectifs de trois vœux de religion. Il les a invités, tout d’abord, à prêter oreille à Jésus Christ, le Maître par excellence. Ensuite, il les a conviés à se détacher du monde tout en servant leurs frères, les hommes. Enfin, il les a exhortés à être des hommes de foi et de leur temps. « Soyez prêts à aller partout où Dieu est menacé dans l’homme et l’homme est menacé comme image de Dieu (cf. RV 4)» a-t-il ajouté. Et comme pour insister sur l’exhortation, l’Ordinaire du lieu, les a incités à s’efforcer, chaque jour, à mener une vie religieuse bonne et sans reproche : « efforcez-vous, chaque jour, à être de bons religieux, comme vous le conseille votre fondateur, le Père Emmanuel d’Alzon ». Un Assomptionniste est un homme hardi, généreux, humble, simple et désintéressé, qui défend et milite pour la paix et la justice, a noté l’Evêque.

Toujours dans son homélie, le Pasteur du diocèse  a appelé les Assomptionnistes à annoncer l’Evangile de Dieu sans limite. Car, selon lui, le Royaume de Dieu est un champ sans frontière. Ce Royaume s’articule sur trois axes : unité, vérité et charité. La célébration du jubilé, « est pour nous [Eglise de Butembo-Beni] une action de grâce pour l’implication de l’Assomption dans l’évangélisation du diocèse de Butembo-Beni », a souligné l’Evêque. L’Assomption est présente dans la pastorale de l’éducation, la pastorale de la communication, la pastorale paroissiale, dans les aumôneries, etc.
Pour finir, le Pasteur du diocèse s’est adressé aux jubilaires et les a remerciés pour leur patience et leur fidélité. De ce fait, ils sont un témoignage pour ceux qui commencent la vie religieuse. Il les a rassurés de sa prière. En suivant Emmanuel d’Alzon, « que votre vie soit fondée sur le Christ » a-t-il ajouté. Puisse Dieu vous rendre fidèles à votre engagement religieux. Bref, que Dieu fasse de vous des signes et des instruments de son Royaume dans ce monde, a conclu l’Evêque.

La messe a été animée par deux chorales : Sainte Lucie de Mwiri-Butembo et les Enfants Missionnaires d’Alzon de la paroisse Saint Sacrement de Lyambo. La messe a pris fin vers 14h00.
Après la messe, une conférence a été au rendez-vous dans la salle des Charismatiques de la paroisse Cœur Immaculé de Marie de Kitatumba. Cette conférence s’est articulée sur le thème : « Les Assomptionnistes, Ouvriers du Royaume ». Papa Salu Raphaël et le Père Kamundu Jean de Dieu ont été les orateurs du jour. Après les exposés, il s’en est suivi la projection d’un film documentaire montée par la commission medias pour illustrer les divers axes de l’engagement apostolique des Assomptionnistes en diocèse de Butembo-Beni.

La réception des invités a été organisée dans la cour intérieure du noviciat Saint Charles Lwanga. La fête a été animée par l’orchestre Yira Mirembe qui a fait danser tout le monde au rythme des chansons culturelles. Au cours du repas, la délégation de l’Alliance Laics-Religieux de Goma a félicité la Province d’Afrique pour son jubilé d’Or en ces termes : « Chère Province d’Afrique ; pour ton jubilé d’Or, les Laïcs Assomptionnistes de Goma te souhaitent tout et rien… ». Ils ont remis au Supérieur Provincial, le Révérend Père Yves Kaghoma, une toile portant la mention de leurs vœux à la Province d’Afrique. Tout s’est bien déroulé. Puisse le nom de Dieu être magnifié pour sa bienveillance.



    

































































































































Par Fr Jean Christian Musafiri et 
La Rédaction

1 commentaire: