jeudi 16 août 2012

IL N'EST PLUS! SITONE Matthieu, aa



Voici l'homme!
Les Augustins de l’Assomption, dits Assomptionnistes pleurent leur confrère Père SITONE SUBAO MUHEMU Matthieu, décédé le mercredi 15 août 2012 aux soins à Mater Hospital de Nairobi au Kenya. Des cliniques universitaires de Kinshasa, il a été transféré à Nairobi au mois de juin 2012 pour les soins d’un cancer à la langue. S’affaiblissant de plus en plus faute de nutrition, car ne pouvant plus rien mâcher ni avaler, on ne savait plus continuer avec la chimiothérapie. Il a été interné pour un suivi plus approprié, surtout pour récupérer un peu force grâce à une nutrition par sonde. Finalement, malgré tous les efforts, il a cédé hier mercredi soir vers 17h30, heures de Naïrobi.

La province d’Afrique vient de perdre en moins d’une année deux de ces membres. Nous ne sommes pas encore consolés de la mort du Père NZEREKA TSANDYAVYO Olivier, et comme si cela ne suffisait pas Père Matthieu s’en va aussi vers le Royaume des cieux. Pourquoi va-t-il si tôt étendre le Règne ailleurs alors qu’ici bas il n’a encore fini des chantiers de l’histoire de l’Église qu’il a toujours ressuscitée par ses écrits ? Ses recherches sur Mgr Emmanuel KATALIKO, sur Mgr Henri PIERARD, sur l’implantation de l’Assomption ne sont pas encore assez vulgarisées. Ses cours d’histoire de l’Église dans les écoles ecclésiastiques de Kinshasa souffriront de son départ inopiné. Il se donnait corps et âme pour la réappropriation de l’histoire de notre Église locale, le Diocèse de Butembo-Beni. Ainsi par lui l’Assomption était bien intégré dans la croissance de l’Église locale comme nous propose la Règle de vie assomptionniste.

Nous retenons de lui un confrère humoriste, taquin et travailleur intellectuel passionné d’histoire, retenant des petits détails qu’il interprétait adéquatement dans sa sensibilité d’historien. Il a fait un doctorat en histoire le 26/07/2006 à l’Université Lumière Lyon 2. Il a donné cours d’histoire de l’Église à Kinshasa : « Naissance et croissance d’une Eglise locale (1896/97-1996). Le cas du diocèse de Butembo-Beni au Congo Kinshasa/RDC », Faculté de géographie, histoire de l’art et tourisme, mention : histoire. A Butembo il a été curé de Saint Cyrille d’Alexandrie, la paroisse universitaire de l’UCG. Beaucoup de personnes qui l’ont rencontré se souviennent bien de sa compagnie très amusante. Notons qu'il avait un talent d'organiste, de musicien et compositeur des chants, par ex. le cantique "En avant Fils de l'Assomption" composé dans un climat désespéré de doute sur les vocations assomptionnistes africaines, avec l'expression malheureuse "profiteurs".

A tous nous présentons nos sincères condoléances. Qu’il repose dans la paix.

3 commentaires:

  1. Nous aimons la vie et apprécions chaque moment qu'elle nous offre. Mais la mort nous ravit ces beaux moments passés ensemble et nous emmène vers d'autres horizons. Le père Matthieu qui vient de nous quitté a vécu auprès de nous une foule de moments doux et agréables. Espérant que le temps atténuera notre douleur et que les beaux moments, à jamais gravés dans notre cœur, seront pour nous un réconfort. Que son âme repose en paix...

    RépondreSupprimer