samedi 29 septembre 2012

P. THIERRY PREMIER ASSISTANT NOUS DISAIT

ADRESSE AUX PROFES PERPETUELS A LA FIN DE LA RETRAITE ANNUELLE
Bulengera, le 06 août 2012

Chers frères ;
Au nom du Père Provincial actuellement en mission, je tiens à vous faire ces communications importantes sur la vie de la province. Je commence mon adresse en vous transmettant ses salutations fraternelles. Il nous rassure qu’il est de cœurs avec nous.
Ma gratitude s’oriente particulièrement au Père Bernard Leleanec, Procureur général, pour sa disponibilité à nous accompagner durant cette retraite qui vient consolider davantage notre sentiment de filiation spirituelle à l’égard du Vénérable Père Emmanuel d’Alzon. Je vous dis aussi merci pour avoir accepté de découvrir notre chère Province d’Afrique.
Je vous remercie avant tout au nom de tous les membres du Conseil provincial pour votre disponibilité et votre participation active à la célébration de ce grand rendez-vous annuel qui constitue l’un des moments importants de notre vie en tant que corps. Je suis au courant du sérieux que vous êtes en train de mettre dans cet exercice et du climat de recueillement qui a prévalu durant toute la retraite. Allons de l’avant sur cette même voie.
            Je tenais à vous communiquer les grandes orientations-programmes du Conseil provincial telles que l’avais fait le Provincial le jour de son entrée en fonction dans la chapelle de la Maison Gervais Quénard à Butembo :
1.      Votre Conseil provincial s’assigne la tâche de travailler à la consolidation des communautés fraternelles. Il a la conviction que c’est la vie fraternelle qui constitue notre premier apostolat et que la réussite tous nos engagements apostoliques en dépend fondamentalement.
Pour cela, le conseil provincial vous invite à célébrer les chapitres locaux le plus tôt pour éviter de vivre de longues périodes sans orientations communautaires précises. Il faut en tenir informer le Provincial pour qu’il prévoie à temps les modalités de sa participation à ces assises importantes pour la vie de nos communautés.
Vous êtes aussi invités à tenir régulièrement des réunions de communauté qui constituent des moments de partage durant lesquels la communauté fait une relecture de sa vie et de la fidélité des ses membres aux appels actuels de l’Esprit et du monde. Pour cela, nous sommes conviés à lire ensemble notre vie de chaque jour à la lumière de l’Evangile, de nos textes fondateurs et principalement du Chapitre général et du Chapitre provincial.
Il nous faut aussi intensifier la prière communautaire en nous astreignant à passer ensemble les grands moments qui marquent notre prière quotidienne, car il n’est pas de vie communautaire fructueuse sans prière.
Le Conseil provincial procédera aussi à des visites régulières des communautés. Le provincial ou les autres membres du Conseil s’organiseront pour partager la vie avec les communautés.
2.      Pour faire face à la crise économique qui frappe toutes nos communautés suite aux ressources très réduites, il s’impose la nécessité de réunir tous les petits ruisseaux afin de maximiser les recettes des communautés et des œuvres d’autofinancement. La mise en commun de tous nos avoirs et de fruits de nos apostolats sera de rigueur. Les supérieurs locaux sont invités à plus de rigueur en matière de mise en commun des biens. Ils devront contrôler toutes les petites entrées : les salaires, les casuels, les dons en nature et en argent, … Il s’agit là d’une des exigences de notre vœu de pauvreté, et nos deux derniers chapitres y reviennent avec insistance.
Le Conseil provincial demande aux supérieurs locaux de lui transmettre les cas d’éventuels détourneurs des salaires et autres acquisitions qui reviennent de plein droit à la communauté. Les détournements de ces biens est une violation flagrante du vœu de pauvreté qui sera sanctionné par des mesures appropriées. Les auteurs seront bien poursuivis par le Conseil provincial.
3.      Votre Conseil se donne aussi la charge de suivre de près l’accompagnement des jeunes religieux ainsi que des aînés en difficulté. Cela est une responsabilité de tous. Lorsque le Conseil vous envoie un jeune frère ou un ancien blessé par une situation malheureuse, la communauté doit le prendre spirituellement en charge pour l’aider à mieux progresser sur le chemin de la vie religieuse assomptionniste.
Je ne pourrai pas clore ce mot sans vous informer officiellement que nous revenons de Goma pour étudier avec l’Evêque les modalités de notre implantation prochaine dans ce diocèse. Le dossier évolue bien. En septembre prochain, nous ouvrons notre communauté à Goma avec cinq frères : les Pères Roger SYAYIPUMA, Thomas NDOVYA, René MIHIGO, François NZANZU et jeune frère d’Afrique de l’Est. Portons cette nouvelle fondation dans notre prière de chaque jour.
Dans le souci d’assurer une animation très rapprochée des religieux et des communautés, le CGP vient aussi d’ériger deux nouvelles régions dans notre Province. Il s’agit de la Région de Kinshasa et de celle de l’Est de la RDC. Elles seront effectives à partir du 1er septembre prochain. Vous allez recevoir très prochainement la lettre de consultation pour la nomination des animateurs des ces deux structures nouvelles dans notre Province.
Je termine en vous redisant encore merci pour l’apostolat que nous réalisons dans ce diocèse et ailleurs à partir de nos communautés et vous demande de prendre toujours courage en recherchant à témoigner du Royaume de Dieu par notre parole, notre action et notre vie de chaque jour. Que nos saints patrons nous accompagnent dans nos missions respectives.
Pour le Conseil provincial,
P. Thierry KAHONGYA, Premier assistant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire