vendredi 4 janvier 2013

QUAND LA MISSION NOUS PRESSE



P. François où allez-vous, où courez-vous toujours pressé?
Je réponds à l’appel de cet homme  qui m’appelle. Il s’appelle Jésus. Il veut me confier une nouvelle responsabilité au sein de son Église par l’entremise de ma congrégation religieuse. Chaque nouvelle année communautaire nous appelle à des nouvelles charges, des nouvelles responsabilités qui exigent, pour certains religieux, un changement de communauté, un changement de régions, de pays voire des continents. Il n’y a pas longtemps, le supérieur provincial sortant a procédé à la consultation des religieux en vue de leur proposer une nouvelle nomination selon les différents apostolats à exécuter au sein de la Province et la congrégation tout entière. Certains ont répondu par un oui, d’autres par un non. C’est normal dans une obéissance dialogale. C’est le fruit de ces échanges qui constitue la mouture, terme devenu très célèbre en province d’Afrique pour désigner le premier brouillon des nominations. Il y a peu, le secrétariat provincial a commencé à publier la « mouture » sur le web de la province. Elle est la page la plus lue sur le site et le blog de la province Artafrique en direct qu’on peut retrouver sur Google sur la liste des blogs.
Sr. Bora, P. François, Sr. Anto pour la mission à Goma
Félicitations à ceux qui ont coopéré aux nouvelles missions de la province en acceptant volontiers leurs nouvelles nominations. Nous  encourageons en même temps ceux qui continuent à exercer les mêmes responsabilités aux mêmes places pour le Règne de Dieu et le salut de toute l’humanité. Toute nouvelle mission exige une volonté de lâcher-prise, accepter de se sacrifier, se faire violence pour dire oui à la nouvelle sollicitation. Il n’est pas toujours facile de répondre à une mission par l’affirmatif, le oui n’est pas toujours spontané ! Les humains sont habitués à faire de calcul… Pourtant le Règne de Dieu est là. Il se présente à nous sous différentes formes de l’Adveniat Regnum Tuum. Hâtons-nous !


P. François en route pour la mission à Goma

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire