jeudi 26 septembre 2013

POLE SANA: NAIROBI SOUS LE CHOC DE L'ATTAQUE EL SHABBAB


Bonjour chers confrères !
Les nombreux appels et messages reçus de certains d’entre vous et de nos familiers sont un signe de votre solidarité non seulement avec nous vos confrères, mais aussi avec tout le peuple Kenyan et spécialement avec les victimes de cette attaque terroriste à WESTGATE MALL situé à Westland à Nairobi. Nous vous restons reconnaissants pour votre sollicitude particulière !
En fait, le samedi 21 septembre 2013, plus des dix hommes armés ont surgi et ont assiégé le grand magasin Westgate Mall à Westland aux environs de midi. Comme s’ils étaient furieux, ces hommes ont commencé à tirer sur les gens et ont tué de personnes innocentes, femmes et enfants de toute nationalités et âges. Des lourds coups de balles et explosifs se sont faits entendre au Mall toute la journée de samedi dans ce quartier de Westland.
Vers 11h00 un confrère venait de m’avertir qu’il allait en ville. Et personnellement j’ai été informé de la situation pendant le journal de 12h30 à RFI. Après j’ai contacté le confrère au téléphone et il m’a rassuré que les activités continuaient normalement en ville. C’est seulement le soir de ce samedi que nous avons eu quelques précisions sur la situation en général. Le nombre de morts et de blessés ne faisait que croître. Il faut noter que pendant quatre jours l’armée Kenyane a déployé toutes ses forces de sécurités pour libérer les otages et déloger les Al Shabbab de ce Mall.
A partir de ce matin, nous vivons un deuil national de trois jours décrété par le Président Uhuru Kenyata depuis hier vers 21h00. Le président lui-même a parlé de 72 personnes tuées, parmi lesquelles 6 Officiers de la sécurité Kenyane et 5 Al Shabbab. La force gouvernementale a pu capturer 11 autres assaillants. Les personnes blessées sont presque 175, toutes tendances confondues. Plusieurs voitures brûlées et beaucoup d’autres dégâts matériels. Ces chiffres ne sont pas exhaustifs, surtout qu’on est entrain de désencombrer le lieu de ‘’crâne’’ (si vous permettez le terme), où le toit et les trois niveaux d’un côté de ce grand building se sont effondrés.
Cet événement me fait beaucoup réfléchir sur la méchanceté de l’homme qui devient cynique jusqu’à vouloir vivre sa vie sans les autres. Apparemment, la mort naturelle ne lui suffit plus pour octroyer le ‘’visa’’ à celui qui doit passer de ce monde au ciel. Pourquoi ne pas laisser les gens mourir naturellement ? Faut-il vraiment être tué par un semblable qui finira aussi par mourir ? Pourquoi les gens se plaisent à écourter et à mettre fin à la vie de leurs semblables ? Conscients qu’on a tous du sang rouge dans les veines, pourquoi se plaire à faire souffrir ses semblables ? C’est une grande peine qu’on écoute toujours parler de tueries, des enlèvements, de viols… partout dans le monde. Et ce n’est pas tout. Beaucoup d’autres situations passent inaperçues. Combien d’enfants innocents ne sont-ils pas ramassés dans de poubelles publiques ou jetés dans des toilettes par des personnes engendrées et non pas créées ? Jusque à quand allons-nous continuer à provoquer la colère de Dieu ?
Mes chers frères, il y a de quoi fatiguer la mémoire et le cœur du peuple de Dieu avec tous ces événements. Heureusement que Dieu a donné une ‘’sœur’’ à la mémoire, c’est l’espérance. Et je crois que c’est cette espérance qui permet au même peuple d’être patient. S’il y a donc de méchants dans ce monde, il y a aussi de saints. Ces derniers laissent voir leur sainteté dans la patience dira le Pape François. Cette patience consiste non seulement à supporter le poids des événements et des circonstances de la vie, mais aussi elle consiste en la constance dans le fait d’aller de l’avant jour après jour (Cf. Interview du Pape François aux Revues Culturelles Jésuites  du19-23 et 29 août 2013).
Notre Dieu est plus grand que le péché. Il nous considère tous, bon ou mauvais comme ses fils et filles. Il attend que nous étendions son règne sur chaque route, que nous accompagnions toute personne à partir de sa condition et que nous soignions toute sorte de malade rencontré sur notre route par notre prédication. Parfois, Il semble indifférent à notre égard. Pourtant, il n’y a que Lui qui peut nous aider à comprendre son silence. Faisons sans cesse nôtre cette prière de KIERKEGAARD Sören  Seigneur, Ne nous laisse jamais oublier que tu parles aussi quand tu te tais. Donne-nous d’avoir cette confiance, quand nous attendons ta venue, que tu te tais par amour, comme tu parles par amour. Que tu te taises ou que tu parles, tu es toujours le même Père, le même cœur paternel, que tu nous guides par ta voix ou que tu nous élèves par ton silence.
Je nous prie chers frères, de continuer à prier pour toutes les victimes de cet attentat de Westgate Mall, pour toutes les victimes de la méchanceté humaine (dont nos confrères en brousse), et pour tous ceux qui sont touchés d’une façon ou d’une autre par les gestes du cœur mauvais de l’homme. Prions aussi, pour tous les auteurs de ces crimes, tous ces malfaiteurs, pour qu’ils arrivent à se convertir et à comprendre que L’action qui enveloppe et achève toutes les autres, c’est de penser vraiment à Dieu comme disait BLONDEL Maurice ; et qu’ils aient un jour cette ‘’sainte inquiétude’’, celle de chercher le Christ (Cf. Benoît XVI aux jeunes à Madrid), au lieu de chercher toujours à nuire à la vie du semblable.
Tout à vous pour le Règne, padre KIZITO VYAMBWERA Henri, a.a.

1 commentaire:

  1. Bonjour P. Kizito,
    Merci pour cette information et l'intention de prière que tu nous confies. Nous espérons et croyons que Dieu accompagne ceux et celles qui sont touchés de près ou de loin par ce triste évènement. Mes saluts à la communauté.

    Ya Santos

    RépondreSupprimer