samedi 21 décembre 2013

PP. AUGUSTIN ET JACKSON ONT ETE ORDONNES A ROME


 « Tout est grâce !», disait la petite Thérèse de l’Enfant-Jésus. C’est en action de grâce et en signe de gratitude au Seigneur que nous vous partageons ces quelques impressions au sujet de nos ordinations presbytérales. Cet événement qui a mobilisé toute la maison généralice depuis déjà le mois d’octobre dernier a été finalement célébré avec faste à Rome, en Paroisse San Pio V, le Samedi 23 novembre 2013 par Mgr Emery Kabongo Kanundowi, archevêque-évêque émérite de Luebo (RDC) au cours d’une messe qui est allée de 11h05 à 13h15. Nous avons été animés par la chorale de l’Aumônerie congolaise d’ici à Rome.
Dans son homélie, Mgr l’évêque nous a invités toujours prendre conscience de notre état de religieux, c’est-à-dire de savoir qu’avant de nous mettre au service de l’Eglise universelle, nous sommes à la suite du Christ pauvre, chaste et obéissant dans notre chère congrégation des Augustins de l’Assomption. Le sacerdoce n’est pas un titre (au sens d’un grade militaire). Il est plutôt un service et un service pour les plus pauvres. Le ministère sacerdotal fait un pont entre Dieu et les hommes. L’évêque nous a enfin demandés d’être sages dans notre manière d’approcher le monde d’aujourd’hui. Avant la fin de la messe, le Très Révérend Père Général, Benoît Grière, a pris la parole pour remercier Mgr Emery Kabongo (notre compatriote) pour avoir généreusement accepté de nous ordonner prêtres. Il a également salué et remercié la présence massive des prêtres et la participation de l’assemblée.
Beaucoup de congolais, prêtres assomptionnistes, carmes… et diocésains (une trentaine), religieux et religieuses, amis et amies laïcs, nos condisciples de classe, présents en Italie ainsi que toute la famille de l’Assomption ; tous sont venus nous entourer de leur affection et nous encourager à aller de l’avant à la sequella Christi. Certains sont même venus de l’étranger. Il nous suffira de citer le Père Kaporal Ruyumba, venu de Belgique.
Après l’Eucharistie, sous une pluie qui s’est abattue sur toute la ville quasiment toute la journée, tous nos invités (y compris Mgr l’évêque) se sont dirigés à Villa Aurelia, un Magnifique Restaurant tenu par les Pères du Sacré-Cœur de Jésus (Déhoniens), pour partager un repas prévu pour la circonstance. Tous les visages étaient brillants et souriants, rendant manifestement grâce à Dieu pour les merveilles accomplies dans nos vies. Durant la fête, la chorale de l’Aumônerie sus évoquée nous a tellement emballés par quelques cantiques qu’elle nous a entrainés à un pas de danse. Toute la salle était alors en liesse.
Dans la maison généralice, toute la journée a été consacrée à l’heureux événement si bien que le soir du fameux 23 novembre, toute la communauté et les visiteurs qui étaient encore présents, ont continué à partager notre joie autour d’un repas festif au sein de notre communauté.
Que représente pour nous le fait d’être ordonnés à Rome ? Il nous vient simplement à l’esprit cette invitation à l’humilité de Saint Paul : « Qu’as-tu que tu n’aies pas reçu ?» (1Co4, 7). Nous sommes à la fois émus et joyeux. Emus parce que personne de nous deux ne s’était jamais imaginé que c’est à Rome (loin des proches) où il serait ordonné prêtre. Nous avons compris qu’il faut laisser la liberté au Créateur d’agir dans notre vie par le biais de nos responsables (parents, formateurs,…). En fait, sans eux, nous ne serions jamais arrivés ici. Nous n’avons donc pas à nous en enorgueillir.
Par ailleurs, nous sommes joyeux d’avoir allongé la liste des Assomptionnistes qui ont eu Rome comme lieu d’ordination sacerdotale : le Vénérable Père Emmanuel d’Alzon (notre fondateur), le Père François Picard (Fondateur des Sœurs Orantes de l’Assomption), le Père Vincent de Paul Bailly, le Père Victorin Galabert… Etre ordonnés à Rome comme Mgr Emmanuel Kataliko, le deuxième évêque de Butembo-Beni, notre diocèse d’origine, est également un motif de joie pour nous. Enfin, nous sommes heureux d’être ordonnés au cœur même de la religion catholique : saints Pierre et Paul, piliers de l’Eglise, ainsi que des nombreux chrétiens y ont témoigné de leur amour envers le Christ. Rome est une « terre sainte » par le fait que l’évangile y a été annoncé et accueilli.
Nos ordinations nous ont fait retrouver « une terre et des amis ». Tous ceux qui nous ont entourés ce jour-là nous ont aidés à relativiser l’aspect d’être ordonnés loin de nos parents. Que le Tout-Puissant les comble au centuple dans tout ce qu’ils auront à entreprendre. Qu’il assiste aussi tous ceux qui, de près ou de loin, étaient unis à nous à travers leurs prières. Qu’il nous aide à vivre notre ministère selon sa volonté, pour la gloire de son nom et le salut de l’humanité. 
 P. Kambale Tasi Augustin, a.a.
P. Mumbere Kanzira Jackson, a.a.

2 commentaires: