mercredi 18 décembre 2013

PAROISSE DE L'EMMANUEL CONFIEE AUX ASSOMPTIONNISTES


L



a Paroisse de l’Emmanuel. C’est ce dimanche 15 décembre que Théophile KABOY, évêque de Goma,  a ouvert officiellement la Paroisse de l’Emmanuel dont le soin  des âmes  des paroissiens est confié aux Assomptionnistes.
C’est au cours de la célébration eucharistique présidée par son Excellence Monseigneur l’évêque, que  la chapelle de Shabaa (champ de tirs) qui fonctionnait
jadis comme secteur  de la paroisse notre Dame d’Afrique, devient désormais Paroisse de l’Emmanuel. 
Les chrétiens de la nouvelle  paroisse de l’Emmanuel sont venus par plusieurs centaines, avec une représentation visible de laïcs assomptionnistes et de sœurs Oblates de l’Assomption,  pour être témoins vivants du rêve devenu désormais  réalité. Ils viennent de quatre secteurs (quartiers) qui forment la nouvelle paroisse. Ils sont contents de la naissance de la nouvelle paroisse.
Pour la petite histoire, le secteur de Shabaa (le nom signifie : champ de tirs), environ 8 Kms du centre ville,  fonctionnait comme une communauté de base depuis 1990 sous la conduite d’un catéchiste zélé et dévoué au service apostolique, sans peut-être se rendre compte qu’il jetait les jalons de ce qui deviendra l’actuelle paroisse assomptionniste de l’Emmanuel. C’est Mgr l’évêque lui-même qui a proposé ce nom qui, selon lui, n’est pas hasardeux. Nous le savons, Emmanuel veut dire « Dieu-avec-nous ». C’est le prénom que porte le fondateur des Assomptionnistes, le vénérable père Emmanuel d’Alzon. La paroisse est dédiée à la vierge Marie, Dame de l’Assomption et Mère de l’Emmanuel.
Avec  la Paroisse de l’Emmanuel, nous espérons, avec conviction, que  l’Assomption va fixer solidement  les racines de son charisme pour hâter le Royaume de Dieu sur la terre des fidèles de Goma.
Dans l’évangile du jour (Troisième dimanche de l’Avent, année A), Jean le baptiste dans sa prison, avait appris ce que faisait le Christ. Il lui envoya demander par ses disciples : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en entendre un autre ? Jésus leur répondit : « allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres (Mt 11, 2-6). Les ouvriers du royaume dans le champ apostolique de la Paroisse de l’Emmanuel auront entre autres missions de routine : la célébration quotidienne de l’Eucharistie et d’autres sacrements pour la gloire de Dieu et le salut du monde, travailler pour la justice et la paix, prêcher la cohabitation pacifique, panser les plaies de la guerre et ses multiples conséquences, bref, œuvrer pour la paix, le pardon et la réconciliation.
La moisson est abondante et nombreux sont les  défis pastoraux à relever… Il y a beaucoup à faire à la paroisse de l’Emmanuel : la construction du presbytère et des bureaux paroissiaux s’avère d’urgence avant de penser à construire l’église elle-même en vue de la hisser à la hauteur d’une paroisse dont la densité de la population est élevée.  Ainsi,  ce bébé  qui vient de naître sollicite-t-il l’attention de tous tant pour un soutient  spirituel,  matériel  que financier pour qu’il grandisse en énergie. Alors nous lui éviterons d’attraper  la sinusite  qui serait causé par le froid de la ‘ crèche’. Merci pour votre sympathie et générosité manifestées à l’égard de l’Emmanuel de Goma. Vive la pastorale paroissiale pour qu’advienne le Règne de Dieu autour de nous.
 P. François Nzanzu, a.a  Missionnaire à Goma

2 commentaires: