dimanche 1 janvier 2017

VERS LA RÉCONCILIATION POUR UN TÉMOIGNAGE DE LA PAIX EN AFRIQUE

Les travaux du 9ème Chapitre Provincial —intitulé « Artisans du Royaume de Dieu dans une Afrique en crise »—  progressent sûrement vers des orientations susceptibles d’apporter du vin nouveau dans nos outres neuves. La journée du 31 décembre, dernier jour de l’année, annonce un avenir radieux, un avenir de joie de travailler ensemble, harmonieusement, à l’avènement du Règne de Dieu en nous et autour de nous.

Le ton de cette journée a été donné par l’homélie du P. François KATALAY au cours de la messe matinale. 

En toute vérité et sincérité, les participants aux assises du Chapitre ont fait l’autopsie de la crise du régionalisme tant décrié qui, pourtant, s’est révélé un faux débat pour des religieux unis en vue de l’ART, qui s’aiment bien et qui travaillent pour la même cause :  

« l’annonce de Jésus-Christ pour l’avènement du Règne de Dieu en nous et autour de nous ».


Pour éclairer les réflexions des uns et des autres, le T.R.P. Benoît GRIÈRE a affirmé : « ce que d’aucuns qualifient de régionalisme, c’est au contraire une crise de croissance. Il y a 40 ans que votre Province l’a expérimentée par l’entrée des africains dans la Congrégation. Il a fallu quelques religieux courageux qui croient aux vocations autochtones  entre autres P. Marc Champion d’heureuse mémoire—  et l’ordre du T.R.P. Hervé STEPHAN pour que l’Assomption s’enracine en terre d’Afrique ».

Vu l’explosion démographique des vocations africaines qui enrichit l’Assomption aujourd’hui, le Supérieur Général n’a pas manqué de nous mettre en garde contre le risque du triomphalisme du nombre et le risque de la fausse impression que les ressources humaines en provenance d’Afrique partent pour boucher des trous dans d’autres provinces ou pour être exploités. Nous sommes un corps et participons tous à la même mission de la Congrégation. 



                                      L’Alliance Laïcs-Religieux nous stimule. Les Laïcs assomptionnistes ont initié un grand projet du Centre Spirituel Emmanuel d’Alzon à Goma pour l’éducation à la paix  et pour le développement durable qui comprendra une salle de conférence, un centre d’apprentissage des métiers pour les jeunes désœuvrés et un centre hospitalier. Les laïcs nous ont devancés à Goma et sollicite notre implication pour la matérialisation de ce projet commun. 


                                   Ils sont déjà constitués en fraternité à Kisangani, dans la province de la Tshopo (RDC), à Bunia, en Ituri (RDC). Notre rêve apostolique doit intégrer ce développement apostolique.

Les travaux de ce jour ont été centrés sur « les orientations apostoliques qui sont prioritaires pour les six prochaines années », en lien avec le thème de notre Chapitre Provincial « Artisans du Royaume dans une Afrique en crise » et celui du Chapitre Général « À vin nouveau, outre neuves ». Dans les discussions fructueuses et fraternelles des participants, il s’est dessiné un rêve sublime et grand, une ambition apostolique à la taille de la Province d’Afrique.

Cette une ambition apostolique de haute portée évangélique a été appréciée unanimement. Toutes les œuvres envisagées pour l’émergence de la Province d’Afrique trouvent leur sens, leur raison d’être dans le thème : « l’Assomption africaine au service éducatif de la paix : pour une éducation intégrale à la culture de la vérité, de la paix et de la réconciliation ».

Prière : Puissent Charles Lwanga et ses compagnons, Martyrs de l’Uganda ainsi que Isidore Bakanja et Anuarite NENGAPETA, Martyrs congolais intercéder pour notre engagement apostolique et prophétique en Afrique. 

3 commentaires:

  1. En tout et pour rout notre être au monde ne doit pas être autre que oeuvrer pour qu'advinne le Règne de notre Seigneur en nous et autour de nous: ce Règne est paix,amour et joie! Le succès de notre engagement apostolique est dans le rejet de toute attitude "triomphaliste"; ce succès est pour une Assomption épanouie et ouverte au monde! Une assomption mue de la "joie de l'évangile", une assomption où on aime et où on collabore avec tout le monde et non seulement avec le ressortissant de mon coin, le membre de ma promotion du noviciat ou du sacerdoce... une Assomption où Religieux et Laïcs se tiennent la main dans la main pour semer la culture de la paix et de la non-violence au coeur du monde. Vivons bien en enfants de Dieu unis. Il n'y a pas d'autre signe à attendre du ciel pour que le monde croie.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour les travaux et pour vos fraches, sincères et cordiales reflections/discutions. Chers capitulants, vous êtes ambassadeurs de la paix qui nous devons construir d'abord dans nos coeurs, nos communautés/congregation dans une Eglise temoin de l'Amour de Dieu. Courage donc, ART va bien en Afr.mais aidons nos frs/srs à éviter l'ethnocentrisme.Soyons ouverts à la mission dans nos regions/province et congregation. Je me demande comment vous aller essayer de transmettre votre joie de redecouvrir cela pendant ce chapitre et surtout dans le partage d'experience entre vous. Que la Province voit comment promouvoir des partages de ces experiences dans le futures. Bravo à l'Alliance laics-religión! Merci à tous (tes).

    RépondreSupprimer